PIAFS

gwennseemelmoineau300.jpgPIAFS veut dire Partage des Informations Avec la Famille en Santé

PIAFS sert à organiser entre nous de manière souple nos informations de santé pour informer les gens qui nous soignent et s'épauler au sein de la famille. C'est un service d'hébergement utilisant du logiciel libre (basé sur piwigo).

PIAFS permet de conserver le contrôle des données qui nous appartiennent, afin de bénéficier pleinement de la société numérique sans sacrifier notre vie privée.

PIAFS mérite bien son nom : la réalisation du code est du picorage, voire du détournement, de logiciels libres existants. Nous sommes partis du besoin de partager des informations de santé en famille qui nous apparaissait insatisfait et d'un a priori : le patrimoine du logiciel libre est si riche que l'on devrait y trouver notre bonheur.

Nous pensons qu'il faut abandonner l'ambition DU dossier de santé pour la remplacer par LES dossiers de santé. Et surtout de ne pas en oublier un : LE NOTRE. Si l'on veut mettre les patients au coeur du système de santé, cela doit aussi concerner leurs propres informations, c'est l'ambition de PIAFS qui ne veut pas remplacer les dossiers professionnels.


Les moineaux, merci à Gwenn Seemel de nous donner accès à ses oeuvres versées dans le domaine public, en nous démontrant que tous peuvent bénéficier d'une culture libre d'accès.

famille.jpg

Parce que dans une famille les parents s'occupent des enfants, les enfants de leurs parents vieillissants, ou de leurs connaissances. Tout d'un coup une maladie ou un accident peut nous priver de notre autonomie. Les gens qui nous soignent peuvent ne pas nous connaître, par exemple quand nous voyageons.

sante.jpeg

Parce que le partage des informations sur la santé est délicat, alors il ne faut pas les mêler à d'autres moins sensibles.

prive.jpg

Parce que les informations sur notre santé nous appartiennent , et que leur contrôle est nécessaire pour que notre vie privée soit respectée. Personne ne doit les utiliser sans notre accord.

Totalement réalisé avec du logiciel libre, parce que c'est le seul moyen pratique de s'assurer que le logiciel ne fait que ce qu'il doit faire. Une des conséquences c'est que le logiciel peut être gratuit, c'est le cas pour PIAFS/piwigo. Et PIAFS/piwigo n'a pu être réalisé que parce que piwigo et bien d'autres logiciels étaient librement accessibles.

Pour être partagées, les informations doivent être sur un serveur, et pour qu'elles soient protégées et en sécurité il faut être compétent. Si l'on n'a pas la compétence requise, il faut recourir au service d'un hébergeur. Mais pour que notre vie privée soit respectée il faut qu'il s'engage à ne faire aucun usage des informations qu'on lui confie: la conséquence c'est qu'il faut payer son service.